Guide en ligne sur la retraite complémentaire

retraite complémentaire

La retraite complémentaire reste le deuxième pilier de la retraite de base. Elle vient donc compléter la retraite obligatoire et est exigée dans tous les régimes. Son paiement varie en fonction du statut professionnel du retraité. Chaque profession possède chacun son régime de retraite complémentaire. On peut citer notamment l’IRCANTEC pour les salariés du secteur public, l’ARRCO pour ceux du privé, la RAFP pour les fonctionnaires. Il y a aussi la MSA pour les travailleurs agricoles, le RSI pour les artisans, les travailleurs indépendants et les commerçants, la CIPAV pour les professions libérales, etc. Mais quelles sont les différentes formalités à remplir ? Quand reçoit-on sa retraite ? Sollicitez les experts en retraites complémentaires et solutions patrimoniales afin de bénéficier des meilleurs conseils et des précisions sur le paiement des retraites complémentaires.

La retraite complémentaire : comment ça marche ?

En matière de retraites, il existe trois niveaux de protection sociale. Il s’agit de la retraite complémentaire individuelle gérée par capitalisation, la retraite de base gérée par répartition et la retraite complémentaire gérée aussi par répartition. Ce sont les guichets de retraite qui prennent en charge le versement de la retraite complémentaire. Vous pouvez choisir un cabinet indépendant afin de garantir le paiement de votre retraite complémentaire. Visitez ce site www.aeterniapatrimoine.fr pour obtenir plus d’information concernant le paiement de votre retraite complémentaire.

Les salariés du secteur privé sont automatiquement affiliés au régime de base et au régime de l’assurance complémentaire. La demande d’adhésion n’est pas nécessaire, car l’assuré sera obligatoirement inscrit à la caisse de retraite complémentaire appartenant à son statut. Notez que chaque statut professionnel dispose de sa propre caisse de retraite ainsi que d’un régime complémentaire de vieillesse.

Le montant de la pension est calculé à partir du montant des cotisations aux régimes de retraite transformés en points ARRCO et AGIRC. Pour savoir le montant de sa pension à la retraite, il faut multiplier le nombre des points ARRCO et AGIRC par la valeur du point.

Quelques précisions sur le paiement de la retraite complémentaire

L’ircantec concerne la retraite complémentaire des fonctionnaires non titulaires de l’Etat (employés des services publics de l’État, des administrations, des établissements publics, de la Banque, etc.). Le paiement ircantec varie en fonction de la périodicité de l’assuré. Il dépend du nombre de points obtenus (versement mensuel 3000 points et plus, versement trimestriel entre 1000 et 2999 points et versement annuel entre 300 et 999 points). La retraite ircantec est payée en une seule fois sous forme de capital unique si le nombre de points est inférieur à 300. Le délai de virement dépend totalement de la banque de l’assuré.

L’arrco retraite complémentaire versement est le régime de retraite complémentaire des salariés. Dans ce régime, les pensions sont payées tous les mois. Le paiement s’effectue normalement le premier jour ouvré de chaque mois. A l’exception, certains retraités reçoivent leur retraite annuellement, car le nombre de points Agirc-Arrco est très faible (compris entre 100 et 200 points). Le virement dépend aussi de l’établissement bancaire de l’assuré.

Les paiements de la retraite complémentaire RSI, CIPAV, RAFP s’effectuent en règle générale tous les mois sauf si la pension est inférieure à un certain montant. La pension sera versée directement sur le compte bancaire de l’assuré. 

Importance de la retraite supplémentaire

La retraite complémentaire individuelle ou retraite supplémentaire n’est pas obligatoire. Par contre, elle reste une mesure indispensable qui vous permet de passer une retraite sereine. On sait tous que la cessation d’activité va toujours avec une baisse du niveau de vie. Vaut mieux faire une épargne le plus tôt possible pour ne pas pâtir de ce bouleversement. Cette épargne assure ainsi l’augmentation des retraites complémentaires ou un revenu supplémentaire.

Acheter sa résidence principale reste le produit d’épargne le plus important pour bien préparer sa retraite. Il est très conseillé d’assortir les produits d’épargne complémentaire et l’immobilier. L’objectif est de profiter de cette épargne sous forme de rente viagère, complémentaire ou locative. Une fois à la retraite, vous pouvez ainsi compenser votre baisse de revenu.

Principaux produits de retraite complémentaire

Les produits de retraite complémentaire sont nombreux (PERP, assurance vie, contrats Loi Madelin, investissement immobilier, Préfon, etc.). Tous sont vraiment utiles pour bien préparer sa retraite. Mais quel produit de retraite complémentaire choisir ? L’objectif principal est de trouver les produits financiers qui conviennent le mieux à votre profil. Le choix dépend de plusieurs critères tels que l’âge, la capacité d’épargne, le budget, le statut professionnel, etc.

Le plan d’épargne retraite populaire ou PERP est un produit financier de retraite supplémentaire qui apporte un revenu régulier à l’âge de la retraite. L’assurance vie est un contrat à laquelle l’assureur doit transférer, au souscripteur ou aux bénéficiaires en cas de décès de l’assuré, le capital avec les intérêts en fin de contrat. La Préfon reste un contrat d’assurance de retraite réservée aux fonctionnaires et assimilés. Les contrats Loi Madelin sont des assurances de groupe destinées aux commerçants, gérants SARL, indépendants non-agricoles, etc. Le versement se fait sous forme de prévoyance complémentaire, de rente viagère, ou de chômage. Ainsi, l’investissement immobilier permet de varier sa retraite complémentaire individuelle en investissant dans un produit réel et concret.

L’entrée en situation de retraite : une richesse possible pour une nouvelle étape de vie choisie !
Le travail : un outil universel pour demeurer professionnel !